cahier image

Cahier n°32. Cent ans après Zimmerwald et Kiental

AÉHMO & Éditions d'en bas.

2016, 143 p.

Présentation

Ce dossier des Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier paraît dans le contexte du centenaire des conférences socialistes et pacifistes de Zimmerwald et Kiental, tout comme le dossier de 2014 portait sur le thème du mouvement ouvrier face à la guerre un siècle tout juste après son irruption en août 1914. Il est issu, sans en constituer des actes proprement dits, d’une journée d’études co-organisée par l’Association pour l’étude de l’histoire du mouvement ouvrier (AÉHMO) et l’Équipe de didactique de l’histoire et de la citoyenneté (ÉDHICE) de l’Université de Genève en décembre 2015.

Cent ans après les conférences de Zimmerwald et Kiental, alors que la terrible question des méfaits de la guerre et de ses effets à court, moyen et long terme, reste posée à l’échelle de la planète avec ses enjeux économiques, géostratégiques et sécuritaires, le pacifisme et l’antimilitarisme, en des termes qui sont certes bien différents, demeurent d’une certaine actualité. En effet, ni la question sociale, ni celle de la pacification des relations internationales n’ont été réglées depuis lors. L’une et l’autre demeurent au cœur des questions vives qui sont affrontées par les sociétés contemporaines.

Or, justement, ces deux questions enchevêtrées dans leur traduction contemporaine concernent une actualité brûlante : celle de la destruction des droits sociaux sous l’effet de l’ultralibéralisme à l’échelle mondiale ; celle aussi, qui en est partiellement la conséquence, de la tentation souverainiste et du repli identitaire ; celle enfin du défi majeur qu’affrontent les mouvements sociaux d’aujourd’hui : renouveler et faire valoir un internationalisme pour le XXIe siècle.

Sommaire

  • Charles Heimberg, Introduction, p. 7
  • Adrien Zimmermann, Robert Grimm, le mouvement ouvrier bernois et la mémoire contestée de la Conférences de Zimmerwald, p. 14
  • Jean-Numa Ducange, Zimmerwald, héritier de quel internationalisme ?,  p. 37
  • Stéphanie Prezioso, Mondes et mouvements ouvriers italiens face à la guerre, p. 49
  • Marc Perrenoud, Charles Naine, Paul Graber et les luttes internationalistes des socialistes neuchâtelois pour la paix (1914-1916), p. 64
  • Michel Busch, John Baudraz et Jules Humbert-Droz, Objecteurs au nom de Dieu, p. 88
  • Marianne Enckell, « Que personne ne parte ! » Déserteurs, insoumis, et réfractaires en Suisse, p. 101
  • Peter Gautschi, Zimmerwald et Kiental dans les programmes et les manuels scolaires en Suisse alémanique, p. 110
  • Charles Heimberg, Le moment Zimmerwald et Kiental, ses échelles et son histoire, p. 121
  • Chronique (p. 133)
  • Des « Plans-Fixes artisanaux » par Pierre Jeanneret
  • Comptes rendus (p. 136)