Parution du Cahier n° 33

Couverture du Cahier 33, 2017

 

Penser le mouvement ouvrier demande un effort de mise en lumière des lieux et des monuments oubliés, mais aussi de suivre les polémiques tissées autour des lieux emblématiques investis par la mémoire des partis de gauche et des syndicats. Cette double gymnastique semble nécessaire pour participer à une réflexion publique sur l’identité locale et nationale du mouvement ouvrier suisse, mais aussi plus généralement sur les interventions mémorielles et artistiques dans l’espace public.

Cette réflexion est au coeur du dernier Cahier n° 33 de l’AÉHMO, intitulé « Monuments du mouvement ouvrier » et réalisé en collaboration avec l’Atelier Interdisciplinaire de Recherche (AIR).

Voir le sommaire.